Bandeau inférieur

Histoire, Tourisme & Patrimoine/Environnement & patrimoine/La Forêt

La Forêt

Gué de la Licorne (La Guesle entre Poigny et Hermeray)Poigny la Forêt se love au creux d'une grande clairière au sein du massif forestier de Rambouillet.

Par cette situation, les Pugnéens vivent en grande partie de et par la forêt, source de bienfaits et de détente.

C'est pourquoi il est important de connaître notre environnement, notre forêt pour la préserver et la rendre accueillante.

Aussi tenterons-nous ici de vous présenter succintement la Forêt française, puis celle de Rambouillet/Poigny, sachant que de nombreuses publications et sites internet sont à la disposition de nous tous pour parfaire nos connaissances.

Natura 2000
La forêt française

En France métropolitaine, la forêt couvre 14 millions d'hectares , soit 25 % de la superficie du pays ( en troisième position européenne, après la Suède et la Finlande).
Contrairement à des idées reçues, en France la forêt ne régresse pas, au contraire : depuis deux siècles, sa surface a doublé et à partir de 1945, grâce aux programmes de plantation de résineux, elle s'est accrue de 35 %.
Mais qu'est-ce qu'une forêt ?
Selon l'IFN (Inventaire Forestier National), une forêt a une superficie d'au moins 4 hectares, tandis qu'un bois oscille entre 40 ares et 4 ha.

La particularité de la forêt française tient au fait que 74 % appartiennent à 4 millions de propriétaires privés se partageant donc 10 millions d'hectares. A noter que les possessions sont très inégales car seulement 0,9 % de ces privés possède 45 % de la forêt privée.
La forêt française est donc très morcellée et, mis à part les grands propriétaires ou les investisseurs professionnels, le meilleur côtoie le pire en terme d'entretien et d'utilisation.
Moyenne des superficies chez les privés : 3 ha.
Pour les 26 % restants, 16 % appartiennent aux collectivités locales et 10 % seulement à l'Etat.
Ces forêts d'Etat, publiques, portent le qualificatif de "domaniales" et représentent 1,8 millions d'ha. Nombre certes faible en rapport aux espaces boisés privés, mais les 1500 forêts domaniales comptent parmi les plus belles de France (Fontainebleau, Rambouillet, Tronçais, Esterel...).
En général, la fonction de production de bois cède de plus en plus la place aux fonctions sociale et récréative. Les français comprennent aussi mieux le rôle écologique des forêts car elles piègent le CO2, responsable d'une partie de l'effet de serre sur notre planète.
Le prix moyen d'un hectare se négociait autour de 3290 € en 2001 et on a répertorié en France environ 576 espèces d'arbres, preuve de la richesse de nos forêts qui se développent sous des climats océanique, continental et méditerranéen. 

La forêt de Rambouillet/Poigny

L'ONF (Office National des Forêts)
nous communique (site ONF = www.onf.fr

le boisement communal

La commune (2327,20 ha exactement, dont 6 non cadastrés) est couverte de forêts et bois à hauteur de 80% environ.

¤ la forêt domaniale se taille la part du lion avec 1400 hectares.
¤ les bois privés (commune et personnes physiques et morales) représentent 462 ha

¤ parmi la cinquantaine d'arbres remarquables du massif de Rambouillet, Poigny recèle 3 chênes notables :
     ~ les chênes Granget et de la Sarraf (sur la route de la Loge Posée, entre les carrefours de la Loge Posée et du Brou) 
     ~ Le chêne de la Queue du Pré (sur la route des Bréviaires)

Le Chêne de la Queue du Pré

Répartition des espaces à Poigny (données de 1994, du Centre des Impôts)

  • Bois :
                  * futaies résineuses     544 ha
                  * taillis sous futaie :   1091 ha
                  * taillis simples :          209 ha
                  * peupleraies :              17 ha

  • Prés :                       38 ha
  • Terres :                  254 ha
  • Landes :                   46 ha
  • Eaux :                        9 ha
  • Jardins potagers :      21 ha
  • Terrains d'agrément : 64 ha
  • Sols :                        25 ha

Quelques photos de notre belle nature

ZoomLa Fontaine St Fort

ZoomLe Terrain de manoeuvre

ZoomRoute de Rambouillet, après la tempête de 1999

ZoomLa Guesle sous la sente Marcou

ZoomL'étang du Roi aux couleurs de l'automne

ZoomEtang à la sortie de Poigny, près de Guiperreux

ZoomL'étang du Roi

ZoomL'étang du Roi

ZoomPiste cyclable à l'étang du Roi

Cueillette des champignons

champignonsLa tradition automnale de la cueillette des champignons fait souvent oublier aux ramasseurs qu'ils n'ont aucun droit.
C'est un des petits bonheurs de l'automne : la balade en forêt, panier sous le bras, pour aller ramasser les champignons. Il ne faut cependant pas oublier que, contrairement au gibier qui n'appartient à personne, ces fruits naturels appartiennent au propriétaire du terrain sur lequel ils poussent, tout comme d'ailleurs les châtaignes, les truffes, les mûres et autres « fruits naturels » (c. civ. art. 547).

EN FORET PUBLIQUE

En principe, la cueillette des champignons en forêt publique est soumise à autorisation du propriétaire (commune, département,...) ou du représentant local de l'Office national des forêts (ONF), pour les forêts gérées par cet organisme.
En pratique, elle est tolérée à condition qu'elle soit modérée et respectueuse des lieux : il faut ainsi éviter de récolter le champignon avec un objet pouvant dégrader le sol (par exemple, un râteau) et plutôt couper le pied au couteau afin de préserver la racine du champignon.
Limitation préfectorale. La cueillette peut être interdite ou limitée (à certaines catégories de champignons, certains endroits) par arrêté préfectoral. Ces arrêtés sont affichés dans chaque commune concernée et publiés dans deux journaux régionaux ou locaux diffusés dans tout le département. Les ramasseurs doivent donc se renseigner en mairie du lieu de ramassage, ou à la préfecture.

EN FORET PRIVÉE

Il est interdit de pénétrer dans une forêt privée sans l'accord du maître des lieux ; et encore moins de s'approprier les « fruits naturels de la terre » que sont les cèpes, girolles et autres chanterelles. Le propriétaire pourrait, à juste titre, se plaindre d'une violation de propriété mais aussi déposer une plainte pour vol. De plus, il peut réclamer la restitution immédiate des champignons ramassés (c. civ. art. 549). L'absence de clôture ou de panneau « forêt privée, défense d'entrer » ou « cueillette de champignons interdite » ne tempère pas le caractère sacré de la propriété privée.